AA33 • Aston Martin V8 Vantage look GT4 '11

Thomas DROUART      18 Septembre 2015       Aston Martin V8 Anglaises Années '10

AA33 • Aston Martin V8 Vantage look GT4 '11

Les années 2000 marquent pour Aston Martin un renouveau, d'abord avec la Vanquish puis la DBS et dès 2005 un modèle plus accessible mais pas moins savoureux à moteur V8 : la Vantage. Appréciée à l'unanimité, elle s'inscrira assez vite sur circuit en catégorie GT2 et subira pas moins de trois restylages sans jamais tomber dans l'oubli. Mais quel est donc son secret ? Nous verrons ici une version modifiée.

 

Fiche technique
 Modèle Aston Martin V8 Vantage
 Moteur 4.7 V8 426 chevaux
 Dimensions 4,38 x 1,86 x 1,25 mètre
 Masse 1 570 kg
 Commercialisation 2008 - 2012
 Côte moyenne 65 000 €
 0 à 100 km/h 4"9
 Vitesse max 290 km/h
 Consommation 13,9 l/100 km
 Date et lieu 13 juin 2015, Le Mans
AA33 • Aston Martin V8 Vantage look GT4 '11

Historique. En 2005, Aston Martin présente au salon de Genève un nouveau modèle dans la catégorie des GT aux alentours de 100 000 €. Un secteur très prisé et en plein essor comprenant entre autres la Porsche 911, la Jaguar XK et même la récente Maserati GranTurismo. Aston Martin a choisi l'appellation V8 Vantage, un terme bien connu des amateurs de la firme de Gaydon puisqu'elle existait déjà dans les années '70. Mais cette fois, la firme a voulu faire encore plus fort avec un design élégant et reprenant de nouveaux codes stylistiques. Cela se vérifie à l'avant, avec des phares globuleux mais bien dessinés et une ligne sobre mais racée. Il n'en fallait pas moins pour séduire le public. Aston Martin vire ainsi dans une production plus intense et augmente considérablement ses profits.

AA33 • Aston Martin V8 Vantage look GT4 '11

Deuxième jet. Mais la belle ne peut se reposer sur ses lauriers. Bien vite, son V8 de cylindrée 4,3 litres essuie des reproches à cause de son manque de couple. C'est pour cela qu'un premier restylage intervient en 2008. Au premier abord, les modifications sont légères, mais pourquoi reprendre une ligne réussie dessinée trois ans auparavant ? La principale évolution se trouve sous le capot, avec la cylindrée portée à 4,7 litres (au lieu de 4,3) et la puissance à 426 chevaux (à la place de 390). Ainsi les performances progressent et comblent la lacune soulignée par les retours clients. L'exemplaire ici présenté servira difficilement de point de comparaison puisqu'il a été passablement modifié, nous y reviendrons plus tard dans l'article. Ainsi upgradée, la V8 Vantage gagne en tonus même si son poids élevé en déçoit encore certain !

AA33 • Aston Martin V8 Vantage look GT4 '11

Remake. Quant à l'esthétique, elle n'évolue que par un choix de jantes nettement plus vaste. Il n'en faut pas moins pour relancer la carrière de la belle. L'augmentation de puissance s'explique par un nouveau collecteur d'admission, de nouvelles culasses et chemines, des pistons et villebrinquins entièrement revus et un couple passé à 470 Nm, le tout avec une consommation amoindrie. Néanmoins, pas de diminution de poids, qui demeure très proche des 1,6 tonnes. Venons-en à cette version modifiée. On note tout d'abord, un logo modifié avec un lettrage blanc à fond rouge et une calandre revêtue de carbone et grillagée, ce qui laisse présager des aptitudes sportives. On notera même le pare-choc de la version Vantage S et ses aérations plus proéminentes. Au fur et à mesure que le doute s'installe, on ressasse les différentes V8 Vantage produites. GT2, GT3, GT4, N400... Mais rien ne correspond et pour cause : c'est un modèle unique et pas authentique.

AA33 • Aston Martin V8 Vantage look GT4 '11

Sobre et efficace. Siglée GT4, cette Aston Martin V8 Vantage n'en est pas une, il s'agit bien d'une V8 Vantage de série dotée d'un pare-choc avant de Vantage S et de jantes en 20 pouces rajoutées. Au final, les modifications demeurent sobres mais efficaces, avec un style plus agressif et le sentiment d'avori affaire à une version plus cossue. Toutefois, le siglage GT4 peut porter à questionnement puisque la véritable Vantage GT4 est une version sportive allégée et équipée pour la compétition. Malgré qu'il lui manque cette touche acérée, cette fausse Vantage GT4 a fière allure et ses performances n'ont rien de ridicule. Le V8 linéaire peut rapidement devenir rageur, avec une sonorité rauque et aussi plaisante que les V12 des Vanquish, DB9 et DBS. Avec 420 chevaux, il peut même rivaliser avec l'Audi R8 et la BMW M6, le tout dans un ordre de prix permettant de toucher un public nettement plus large.

AA33 • Aston Martin V8 Vantage look GT4 '11

Bien chaussée. Les jantes montées sur cette V8 Vantage sont de marque HRE, un fabricant de jantes haut de gamme développées spécifiquement pour les modèles sportifs. Le modèle ici choisi est le P43S, à la fois discret et travaillé, en 20 pouces. Aérées, les fines branches laissent nettement entrevoir les disques de freins en acier ventilés à l'avant et à l'arrière. Aston Martin a beaucoup misé sur le chassis, en choisissant des amortisseurs Bilstein plus fermes, une géométrie de direction plus réactive et une conduite qui devient plus souple et qui permet même à cette belle anglaise de gagner en polyvalence. Le poids, quant à lui, se fait étonnament assez vite oublié, supplanté par un chassis aguerri et un confort de conduite optimal. Pour les plus sportifs, la version N24 correspondra mieux, avec près de 300 kilos en moins mais une seule place à bord !

AA33 • Aston Martin V8 Vantage look GT4 '11

Une vraie anglaise. L'habitacle de l'Aston Martin V8 Vantage est typique d'un modèle anglais de cet ordre de prix. Luxe, matériaux de qualité et assemblages fins caractérisent cette voiture. Malgré un prix plus doux que la DB9, aux alentours de 115 000 € en neuf, elle demeure une bonne alternative et n'a rien d'une Aston Martin au rabais, bien au contraire. Ses multiples déclinaisons permettent à chacun d'y trouver le modèle qui convient. Le profil de cette V8 Vantage look GT4 est très proche de la version de série, à l'exception des jantes. L'ensemble reste harmonieux avec une ligne de caisse haute qui inspire tant l'arsouille sur circuit que le fait de cruiser le long des bords de mer.

AA33 • Aston Martin V8 Vantage look GT4 '11

Cuir et surpiqures. Dans l'habitacle, le cuir est omniprésent et de qualité. La plage arrière aussi, hérite du même cuir que l'habitacle avec une superposition de surpiqures assez détonnante. Quoiqu'il en soit, cela prouve que toutes les excentricités sont permises et que la V8 Vantage demeure largement personnalisable. Elle subira même un troisième restylage en 2012, qui dynamisera encore davantage sa silhouette et ses proues avec par exemple un pare-choc arrière incluant un diffuseur de belle facture et assez proéminent, faisant presque passer les modèles antérieurs pour sages.

AA33 • Aston Martin V8 Vantage look GT4 '11

Bien dessinée. C'est sous cet angle que l'on apprécie le plus les volumes de la belle et la finesse de son dessin. Les feux arrière peuvent être translucides en option, un choix qui modernise l'arrière du coupé anglais mais pas choisi pour cet exemplaire. Difficile de ne pas se laisser séduire par cette poupe si parfaite.

AA33 • Aston Martin V8 Vantage look GT4 '11

Un bon numéro. Sous cet angle, la V8 Vantage se montre agressive , hormis la partie arrière, où le diffuseur apportés sur les modèles 2012 modernise considérablement la partie arrière. Néanmoins, cette V8 Vantage est un modèle qui continue de faire rêver petits et grands...

AA33 • Aston Martin V8 Vantage look GT4 '11
Faut-il acheter une Aston Martin V8 Vantage ?

Vendue neuve près de 115 000 €, la V8 Vantage est un compromis intéressant puisqu'il réconcilie la firme de Gaydon avec le V8. Bien équipée, bien assemblée et performante, la belle semble exempte de reproches. Cette version GT4, bien que non authentique profite de modifications opérées avec goût. Pour ceux qui hésitent encore, le moteur de 4,7 litres est nettement préférable à son prédecesseur, c'est l'occasion de se faire plaisir. Inéluctablement, la consommation est assez haute, avec une moyenne assez proche des 15 litres aux 100 kilomètres. Mais vu le plaisir distillé, on lui pardonne volontiers ?
 

3 arguments
3 contre-arguments
Performances
Dynamismes
Esthétique réussie
Appellation GT4 usurpée
Consommation élevée
Poids conséquent


Référence article : AA33 • Version 3.1


Commentaires