AC17 • Porsche 356 A Speedster 1600 Super 75 '57

Thomas DROUART      22 Septembre 2014       Porsche 4 cylindres Allemandes Années '50

AC17 • Porsche 356 A Speedster 1600 Super 75 '57

Basée sur un chassis de Volkswagen Coccinelle, la 356 en reprend vaguement les lignes. Mais elle est aussi le modèle qui sauve Porsche d'une faillite qui semblait alors inéluctable. Mais ce précurseur de la 911 n'est pas qu'un modèle banal. Nous verrons aujourd'hui la seconde génération de 356 (la Type A) en version Speedster.

 

Fiche technique

Modèle Porsche 356 type A Speedster 1600 S
Moteur 1.6 4 cylindres en ligne 75 chevaux
Dimensions 3,95 x 1,66 x 1,30 mètre
Commercialisation 1957
Côte moyenne 50 000 €
0 à 100 km/h 16"5
Vitesse max 175 km/h
Consommation 8,5 l/100 km
Date et lieu 12 juin 2014, Le Mans
AC17 • Porsche 356 A Speedster 1600 Super 75 '57

L'aventure de la Porsche 356 débute en 1948. Cette année-là, Ferry Porsche développe sur les bases mécaniques de la Coccinelle un modèle au design novateur. Il s'agit dans un premier temps de prototypes produits en Autriche et nommés "Gmünd". La silhouette de ces exemplaires étant reconnaissables a une épuration maximale des lignes. En 1950, la 356 Pré-A succède aux prototypes et est produite jusqu'en 1955.

Déjà, trois types de carrosseries sont proposés : coupé, cabriolet et speedster. Ce dernier se différenciant du second par un toit abaissé et une ligne plus racée.

AC17 • Porsche 356 A Speedster 1600 Super 75 '57

Dès 1956, la 356 évolue et passe de Pré-A à A. Plusieurs versions sportives sont proposées (1,5 à 1,6 litres et de 105 à 115 chevaux) et civiles de 1,3 à 1,6 litres, en version S ou non. Toujours proposée en trois types de carrosserie, nous nous intéresserons à la version Speedster en version 1,6 litres S. Avec 75 chevaux, il paraît difficile, hors contexte, de percevoir quelconque aspect sportif. Mais la 356 mise sur bien des aspects.

Tout d'abord, une plastique des plus aguicheuse, avec une ligne épurée et très élégante, surmontée d'une capote d'un ton contrastant et des jantes chromées à enjoliveur.

AC17 • Porsche 356 A Speedster 1600 Super 75 '57

En 1957, les carrosseries et moteurs sont inchangés mais la version Carrera propose désormais une version GT de 110 chevaux tandis que de nouveaux feux rouges en amande sont instaurés sur toutes les 356 type A, de même que l'éclairage de plaque, qui est désormais en bas et les sorties d'échappement sont intégrées aux butoirs de pare-choc arrière.

AC17 • Porsche 356 A Speedster 1600 Super 75 '57

Le millésime 58 se caractérise par une lunette arrière fortement agrandie.
Les grilles des capot arrière sont soit au nombre de une ou deux, suivant les versions, les années et les puissances. Elles sont classifiées de T1 à T6.

La 356 de 1956 est ainsi la T1, reconnaissable à ses jantes en 15 pouces (16 pouces pour les Pré-A). Cela a induit un restylage léger, avec un nouveau tableau de bord, des moteurs revus par rapport à la génération précédente et diverses modifications sur les compteurs.

AC17 • Porsche 356 A Speedster 1600 Super 75 '57

En 1957, les T2 sont produites avec un signe distinctif proéminent : les sorties d'échappement sont incluses dans les bananes du pare-choc arrière. Vous l'aurez compris, difficile de se repérer entre toutes les différentes 356 produites.
Notre exemplaire reste parmi les plus côtés, oscillant entre 40 et 80 000 € suivant l'état. Avec 75 chevaux, on pourrait penser le 4 cylindres à la peine, mais ce n'est que moyennement le cas. Certes, vous n'aurez pas l'accélération d'une 911 mais les performances, conjuguées à un poids contenu, font de la 356 1600 S un modèle au tempérament sportif et typique d'une belle époque.

AC17 • Porsche 356 A Speedster 1600 Super 75 '57

Le trois-quarts arrière permet de mettre en valeur cette poupe avantageuse, dont la 911 s'inspirera fortement. Avec près de 76 000 Porsche 356 vendus jusqu'en 1963, le succès a donc été au rendez-vous. Elle reste le modèle qui a sauvé Porsche dans ses années les plus sombres.
Élégante, le design de la 356 perdure encore aujourd'hui grâce à la PGO Speedster, réplique assez fidèle et dotée des composants les plus modernes. De nombreux répliques de 356 ont également été éditées, plus ou moins fidèles.

AC17 • Porsche 356 A Speedster 1600 Super 75 '57

Acquérir une Porsche 356 demande un travail minutieux er de longue haleine. La première chose à vérifier est l'alignement des portières, les longerons et les ailes afin de voir si le véhicule a été accidenté. L'état du chassis et l'avancée éventuelle de la corrosion aussi. Enfin, les numéros de série de la carte grise, du moteur et de la boîte de vitesse doivent concorder. Fuyez les exemplaires douteux et n'espérez pas débourser moins de 40 000 € pour une 356 type A Speedster 1600S de 1957 ! Mais le jeu en vaut (largement) la chandelle.
 

Référence article : AC17 • Version 3.0


Commentaires