AD22 • Porsche 912 (902) Targa '68

Thomas DROUART      5 Décembre 2014       Porsche 4 cylindres Allemandes Années '60

AD22 • Porsche 912 (902) Targa '68

Le passage de flambeau entre la 356 et la 911 s'est opéré en 1963. Moins connue, la Porsche 912 a connu une carrière plus confidentielle en mélant les deux mondes : le plumage de la nouvelle et le ramage de l'ancienne. La déclinaison la plus rare est la version Targa. Nous verrons aujourd'hui un des rares exemplaires en si bon état.

 

Fiche technique

Modèle Porsche 912 Targa
Moteur 1.6 4 cylindres à plat 90 chevaux
Dimensions 4,16 x 1,61 x 1,32 mètre
Commercialisation 1967 - 1969
Côte moyenne 40 000 €
0 à 100 km/h 12"8
Vitesse max 185 km/h
Consommation 8,5 l/100 km
Date et lieu 4 mai 2014, Le Mans
AD22 • Porsche 912 (902) Targa '68

Quand elle apparaît au catalogue Porsche pour remplacer la 356, la 911 plaît. Néanmoins, les aficionados de la marque regrette un prix d'achat nettement plus haut. La nouvellement créée 911 (qui rappelons-le devait s'appeler 901 mais ce qui a échoué à cause du brevet Peugeot pour le zéro central) fait payer cher ses deux cylindres supplémentaires et sa nouvelle structure, près de 30 % de plus que la 356. L'idée d'une "911" a prix plus correct apparaît en 1965, date à laquelle la 356 tire définitivement sa révérence.

AD22 • Porsche 912 (902) Targa '68

La 912 a donc tout d'une 911 mais avec une mécanique de 356 pour un prix de base nettement plus abordable sans sacrifier le plaisir de conduite, car le 4 cylindres à plat demeure assez démonstratif. Outre les économies liés à l'utilisation d'un bloc de conception plus ancienne, c'est sur l'équipement de série qu'a rogné Porsche. Différents équipements, comme les jantes Fuchs (dès 1966), les cinq compteurs, la boîte de vitesse à cinq rapports, l'éclairage additionnel ou encore la radio ou les vitres teintées ne pouvaient être installés en supplément. Néanmoins, hormis le logo 912 ayant pris la place du "911", la carrosserie est rigoureusement similaire. Même les quatre freins sont à disques !

AD22 • Porsche 912 (902) Targa '68

Cette génération de 911/912 n'était décliné qu'en une carrosserie unique : le coupé. En 1967, la version Targa est proposée, une alternative au cabriolet. Les versions Targa répondent avant tout aux normes de sécurité américaines de l'époque. Pour y être conformes, plusieurs constructeurs se voient obligé d'habiller davantage leur cabriolet, notamment grâce à un montant arrière et à un toit amovible. La 912 hérite de cette déclinaison. Très rare, les 912 Targa sont aujourd'hui des modèles collector. En 1967, la lunette arrière est souple avant de devenir rigide pour le millésime '68, ici illustré.

AD22 • Porsche 912 (902) Targa '68

Les jantes Fuchs apparaissent en option en 1967. Toutefois, l'exemplaire ici illustré n'en est pas équipé. Notre 912 conserve les jantes en acier avec enjoliveurs chromés qui rappellent le modèle monté sur les 356 ! La version de 1968 apporte ainsi un rétroviseur plus grand, les essuie-glaces noirs (et non plus chromés), un nouvel alternateur et une monte de pneumatique plus importantes.

AD22 • Porsche 912 (902) Targa '68

Le Flat-6 de 130 chevaux d'origine se voit donc remplacer par le 4 cylindres à plat issu des 356. Il développe ici 90 chevaux. Une puissance assez dérisoire de nos jours, mais qui grâce à l'excellent chassis et trains roulants de la 911 hérite de beaux gènes. Il faut près de 13 secondes pour effetuer le 0 à 100 km/h quand la 911 n'en demandait que 9,1. Bien que moins performante, la 912 n'en demeure pas moins plaisante. Cette version Targa présente en plus l'avantage de pouvoir cruiser cheveux au vent. Car à défaut d'être une rivale des Ferrari et Corvette de l'époque, la 912 est un parfait outil de plaisir, une cure de bien-être.

AD22 • Porsche 912 (902) Targa '68

Parfaitement fiable, les 912 vieillissent bien. Si ce n'est des problèmes de corrosion éventuels qui frappent les panneaux de carrosserie. À l'image du Flat-6 des 911, ce 4 cylindres d'origine Volkswagen vieillit bien pourvu qu'il est été entretenu un minimum. Il est assez rare de nos jours de trouver de belles 912 d'origine, une bonne partie ayant été déguisée plus ou moins hasardement en 911, voire même en Turbo look. Quant à trouver une version Targa, la potentialité chute encore davantage.

AD22 • Porsche 912 (902) Targa '68

La vocation de la 912 était d'offrir une entrée de gamme à la 911. Toutefois, n'y voyez pas pour autant une Porsche au rabais ! Bien née et fiable, son 4 cylindres est suffisant pour mouvoir correctement la belle allemande. La version Targa est plus rare et sa philosophie en fait un modèle hautement désirable. Comptez près de 40 000 € pour un exemplaire en très bon état. Ce qui est rare...
 

Référence article : AD22 • Version 3.0


Commentaires