AG31 • Ferrari 599 GTO '10

Thomas DROUART      18 Janvier 2016       Ferrari V12 Italiennes Années '10

AG31 • Ferrari 599 GTO '10

La Ferrari 599 GTO est un modèle à haut risque lancé en 2010 à une poignée d'exemplaire pour clients fortunés. Elle donne suite à deux précédentes "GTO" érigées en icône depuis plusieurs décennies. Mais que vaut vraiment cette 599 GTO ? Tient-elle davantage de la "sage" 599 GTB Fiorano ou plutôt de la 599 XX destinée aux pistards ?

 

Fiche technique
 Modèle Ferrari 599 GTO
 Moteur 6.0 V12 670 chevaux
 Dimensions 4,71 x 1,96 x 1,33 mètre
 Masse 1 605 kg
 Commercialisation 2010 - 2011          599 exemplaires
 Côte moyenne 600 000 €
 0 à 100 km/h 3"3
 Vitesse max 335 km/h
 Consommation 17,5 l/100 km
 Date et lieu 13 juin 2015, Le Mans
AG31 • Ferrari 599 GTO '10

GTO. Ces trois lettres ont une très forte symbolique chez Ferrari. Mais avant de voir ce que vaut cet opus dévoilé en 2010, remontons le temps. Arrêtons-nous plus précisément en 1962, date à laquelle la Ferrari 250 GT se dote d'une version GTO dont les initiales signifient "Gran Turismo Omologato". Le succès de cette version plus cossue, performante et embellie est immédiat, elle n'en demeure pas moins un objet d'une extrême rareté dont les rares exemplaires sur le marché de l'occasion s'arrachent contre plusieurs dizaines de millions d'euros. Récidive a lieu avec la 288 GTO, produite de 1984 à 1986 et qui préfigura la future F40. Elle aussi est d'une grande rareté dans le but d'homologuer ce modèle en compétition. S'en est fini. Arrive ensuite l'année 2006 avec la présentation de la 599 GTB Fiorano, GT deux places remplaçante de la 575 Maranello, avec toujours sous le capot moteur situé à l'avant, un V12.

AG31 • Ferrari 599 GTO '10

599 GTO. La 599 GTB Fiorano a tout pour plaire, à commencer par une ligne fine et fluide mais aussi par ses multiples innovations directement héritées de la F1 et avec le savoir-faire de Michael Schumacher qui a validé les choix de la marque. Dès 2009, le kit HGTE propose des améliorations au niveau du châssis, de la boîte de vitesse et même esthétiques. Car si la belle dispose d'un V12 de 620 chevaux, elle n'en reste pas moins lourde et moins joueuse que bon nombre de concurrentes. Cette même année, Ferrari propose la 599XX, une version dévergondée poussée à 700 chevaux mais uniquement utilisable sur piste. Un modèle intéressant sauf pour ceux qui espéraient une 599 plus puissante mais utilisable au quotidien. Un coup à l'eau. Il faudra attendre 2010 pour que la 599 GTO voit le jour. D'ailleurs, à aucun endroit, la belle n'est siglée 599, simplement GTO, Ferrari souhaitant ainsi davantage toucher les nostalgiques des années '60...

AG31 • Ferrari 599 GTO '10

Racée. Officiellement, la 599 GTO est la version de route de la 599XX. Officieusement, c'est une version plus caractérielle de la 599 GTB Fiorano. Vous suivez ? Commençons par l'esthétique. La 599 GTO arbore une ligne très proche de la version de "base" avec toutefois des pare-chocs davantage ajourés, un toit en bi-tons noir et des jantes de grand diamètre, sur lesquelles nous reviendrons un peu plus tard. Les grilles sont anthracites et en niz d'abeilles. Quant aux bas de caisses, ils sont redessinés avec une large aération. Inéluctablement, le diffuseur a pris du volume à l'arrière, tirant directement son inspiration du monde de la compétition. Un plumage plutôt flatteur donc, surtout quand la teinte portée par notre exemplaire est le majestueux Giallo Modena. Une teinte chargée d'histoire puisque rappelons que le jaune est la couleur originelle de la ville de Modène, chère à Enzo. En résumé, une carrosserie assez racée et attrayante qui respire bon la sportivité !

AG31 • Ferrari 599 GTO '10

Petit régime. Sous cet angle, on apprécie pleinement le travail opéré sur le bas de caisse avec son ouïe retravaillée ainsi qu'une peinture anthracite qui recouvre cet élément de carrosserie. Contrairement aux rétroviseurs, qui eux, sont en carbone véritable. Car en plus d'une montée en puissance, Ferrari a misé sur l'allègement, ce qui n'est pas pour nous déplaire. On retrouve de plus un capot moteur allégé à double écope. Dans l'habitacle aussi, l'allègement a été de mise bien que l'on aurait pu s'attendre à mieux ! Seuls 30 kilos ont été économisé en remplaçant les baquets en cuir/alcantara par un modèle plus léger en tissu et en abusant du carbone. Malheureusement, il reste encore beaucoup de superflu qui conduit à une masse totale de 1,6 tonnes, dommage. L'élément qui s'en sort le mieux au niveau allègement, ce sont les jantes !

AG31 • Ferrari 599 GTO '10

Cache-disques. Ce modèle de jante en 20 pouces permet un gain de poids de 22 kilos sur l'ensemble des quatre roues ! Le système de freinage est lui aussi revu de fond en large avec des disques en céramique, plus petits mais tout aussi efficaces et surtout plus légers de 3 kilos que ceux de la 599 GTB Fiorano. Très endurants, la Ferrari 599 GTO freine fort. Le cache que l'on perçoit sur les disques avant et arrière a pour but de protéger les précieux disques (vendus la bagatelle de 15 000 € la paire...) des projections de caillasse mais aussi d'en améliorer la ventilation. Ils donnent suite à de multiples reproches adressés à la marque quant à la faible durée de vie de ces consommables particulièrement onéreux. Bon, franchement, quand on les remarque, l'œil est agréé, mais on les oublie assez vite au final. Cette Ferrari 599 GTO est exceptionnel sur bien des points. Il suffit d'ouvrir ce long capot pour s'en rendre compte...

AG31 • Ferrari 599 GTO '10

Fascinante. Le V12 que l'on y découvre provient certes de la 599 GTB Fiorano mais il équipait déjà aussi la Maserati MC12... Et la Ferrari Enzo ! Par rapport à cette dernière, il est même plus puissant de 10 chevaux, en cumulant 670 ! Une puissance colossale qui fait de la 599 GTO la Ferrari de série la plus puissante de l'histoire jusqu'à la LaFerrari. Le moins que l'on puisse dire, c'est que notre belle italienne dispose de sérieux arguments. Elle dispose en effet de nombreuses pièces empruntées à la 599XX, qui, cumulées à celle de l'Enzo, aboutissent à un résultat assez incroyable. Le 0 à 100 km/h, c'est 3,3 secondes, la boîte F1 dispose de 6 rapports raccourcis encore plus efficaces tandis que la vitesse de pointe frise l'insolence avec plus de 330 km/h. Dans l'habitacle, tout appelle à violer la signalisation, à commencer par les leds sur le volant qui renseignent sur le régime moteur, les baquets avec harnais ou bien la zone rouge à 8 250 tr/m. Comme d'accoutumée, on retrouve sur le volant le Manettino, ce joystick qui permet de choisir le mode de conduite, du plus souple au Race, le plus pêchu qui vous collera au siège à chaque pression du pied droit sur l'accélérateur.

AG31 • Ferrari 599 GTO '10

Missile sol-sol. Extrêmement puissante, la Ferrari 599 GTO dispense en prime de somptueuses vocalises qui témoignent du travail effectué en interne. Le vilebrequin, le collecteur d'admissions ainsi que les pistons ont été retravaillés depuis la 599XX sans offrir toutefois les 700 chevaux. Mais les 670 chevaux équipant la 599 GTO n'ont rien de modeste, bien au contraire. Cette Ferrari gonflée à la testostérone donne des frissons à tous les régimes et rien ne semble pouvoir l'arrêter. Nous pourrions débaler la liste des superlatifs et énoncer l'intégralité de ses qualités mais nous n'en finirions pas. Cette Ferrari 599 GTO a tout pour plaire, qu'il s'agisse de sa ligne ou de ses performances (à l'exception de ses cache-disques !) mais en pratique, tout n'est pas aussi idylique. Gérer 670 chevaux sur les seules roues arrière nécessite une bonne expérience de pilotage et pourrait très rapidement surprendre plus d'un néophyte !

AG31 • Ferrari 599 GTO '10

Déjà un mythe. C'est certain, cette 599 GTO est un modèle collector et ce, dès sa commercialisation. Tirée à seulement 599 exemplaires, tous rapidement vendus, cette belle italienne est une des dernières représentantes dotées d'un moteur V12 atmosphérique. Une sonorité décoiffante que ne connaîtront probablement pas les générations suivantes... Moins audacieuse que les 250 et 288 GTO, elle n'en reste pas moins un exercice accompli avec grand succès malgré un poids encore trop élevé pour ce niveau de puissance. Quant au prix, il est stratosphérique. Il fallait compter, hors options bien sûr, plus de 245 000 € pour une GTB Fiorano et près de 320 000 € pour cette 599 GTO. Mais l'investissement en valait la chandelle. Sur le marché de l'occasion, les prix explosent. C'est un achat très sûr !

AG31 • Ferrari 599 GTO '10

Un monstre. Monstre d'efficacité, tout dans cette voiture a été fait dans le but d'offrir un plaisir maximal à son conducteur et son passager. Tous les sens sont en éveil avec des matériaux flatteurs à l'œil et au toucher, une sonorité démoniaque, une ligne parfaite avec une odeur si particulière mêlant le neuf au sans-plomb brûlé pour la bonne cause. La boîte F1, souvent décriée par le passé, apparaît ici plus aboutie que jamais avec des passages de rapport en un éclair (et c'est peu dire !) qui permet d'atteindre de telles vitesses si rapidement. Terminons par une note sur la partie arrière de cette voiture : les échappements. Et quand on apprend qu'ils proviennent de la 599XX de course, le sourire n'en est que plus large encore.

AG31 • Ferrari 599 GTO '10

Lettres de noblesse. Quant au sujet qui fâche, la consommation descendra assez rarement sous la barre des 20 litres aux 100 kilomètres, rappelons qu'il s'agit ici d'un V12 atmosphérique dont la noblesse est au moins égale à la puissance... Et que ce "petit" monde est assez gourmand. L'entretien est lui aussi relativement coûteux avec des freins céramique qu'il vaudrait mieux ne jamais avoir à remplacer...

AG31 • Ferrari 599 GTO '10
Faut-il acheter une Ferrari 599 GTO ?

En 2011, la production des 599 Ferrari 599 GTO prend fin et bien vite, les premiers exemplaires arrivent sur le marché de l'occasion. Le célèbre "ce qui est rare est cher" prend tout son sens puisque tous sont vendus à des prix bien supérieurs au prix d'origine. La plupart des acheteurs s'accorde à afficher des prix très haut, augmentant sans cesse la cote de cette belle italienne. Aujourd'hui, certaines excèdent même le million d'euro tandis que 600 000 € est le budget minimal pour acquérir un de ces prestigieux exemplaires. C'est certes très cher, mais la cote ne peut que continuer à croître, ce qui laisse penser que la 599 GTO est un excellent compromis entre un investissement juteux et une usine à plaisir qui ne défaille jamais...
 

3 arguments
3 contre-arguments
Exclusivité
Ligne réussie
Authentique V12
Poids élevé
Cote très haute
Trop d'électronique


Référence article : AG31 • Version 3.1


Commentaires