AA13 • Porsche 911 SC 3.0 204 '81

Thomas DROUART      21 Avril 2016       Porsche 6 cylindres Allemandes Années '80

AA13 • Porsche 911 SC 3.0 204 '81

En théorie, la SC devait être la dernière des Porsche 911. Dans les faits, elle fut la liaison avec la génération suivante. Un mythe ne meure jamais, et cette 911 SC en est l'ultime démonstration. Mais que vaut-elle ? Pourquoi une baisse de puissance ? S'agit-il d'un modèle collector ou en phase de le devenir ?
 

Fiche technique
Porsche 911
SC 3.0

1980 - 1983
29 045 exemplaires

 
  Dimensions 4,29 x 1,65 x 1,32 mètre
  Poids 1 160 kg
  Boîte de vitesse Manuelle, 5 rapports
  Transmission Propulsion
3.0 litres
6 cylindres à plat

204 chevaux
267 Nm
  0 à 100 km/h 6"8
  Vitesse max. 236 km/h
  Consommation 12,0 L / 100 km
  Côte moyenne 40 000 €
AA13 • Porsche 911 SC 3.0 204 '81

Le final

La Porsche 911, c'est souvent un achat coup de cœur, mixant plus ou moins fortement passion et raison. Mais la carrière de ce modèle emblématique n'a pas été qu'un long fleuve tranquille. Bien au contraire. La seconde génération, qui est apparue en 1973 se caractérise par ses pare-chocs à soufflets, destinés à répondre aux normes de sécurité américaines. Assez appréciée, elle fut nommée Type G et fut produit jusqu'en 1989. D'abord déclinée avec une cylindrée de 2.7 litres pour son Flat-6, la 911 Type G, dont le nom de code est également 911, dispose ensuite d'une cylindrée de 3.0 litres. Ces deux versions sont ensuite remplacées par la 911 SC. Un modèle alors considéré pour la 911 finale. Cette "Super Carrera" devait être ensuite retirée du catalogue au profit des 924 et 928. Mais le succès est au rendez-vous. La 911 est appréciée. Très appréciée même. Finalement, la marque revient sur ses positions et sortira une Carrera 3.2, tant désirée que désirable.

AA13 • Porsche 911 SC 3.0 204 '81AA13 • Porsche 911 SC 3.0 204 '81

Simple mais efficace

Revenons-en à la SC. Esthétiquement, elle ne se différencie pas des Carrera 2.7 et 3.0 litres qu'elle remplace. Elle en conserve notamment les pare-chocs à soufflets, élément récurrent et typique de cette seconde génération de Porsche 911.
Quant à l'intérieur, il se veut assez dépouillé. À condition de piocher généreusement dans le catalogue des options, il est possible d'obtenir un équivalent aux 911 Carrera précédente. L'instrumentation reste similaire. Esthétiquement, il est donc quasiment impossible de déceler une 911 SC d'une Carrera. L'ensemble respire la qualité, les assemblages sont bons et la ligne de la 911 originelle est presque intacte. Les jantes Fuchs, apparues sur les 911 Type G sont ici présentes et terminent une ligne sensuelle et élégante. Notons que notre exemplaire dispose de l'aileron de la version Turbo. Et qu'hormis le kit large, on jurerait qu'il s'agit d'une version suralimentée. Dans les faits, il n'en est rien. La SC subit même une baisse de puissance, descendant de 200 à 180 chevaux. Une nouvelle qui déçoit les passionnés, malgré un couple en légère hausse et une consommation à peine inférieure.

AA13 • Porsche 911 SC 3.0 204 '81

Montée en gamme

Descendre en puissance, une pilule difficile à avaler qui contraint Porsche, dès 1979 a augmenté la puissance à 188 chevaux. Mais c'est encore insuffissant, malgré une boîte de vitesse manuelle à cinq rapports ou bien la Sportomatic qui conserve trois rapports seulement. C'est en 1981 que la 911 SC gagne des chevaux, en affichant la puissance assez généreuse de 204 chevaux. Les performances sont largement supérieures, avec le 0 à 100 km/h en 6,8 secondes et une vitesse de pointe supérieure à 230 km/h. Esthétiquement, on différencie la SC de 204 chevaux à ses clignotants sur les ailes avant. Pour la première fois, la 911 enlève largement le haut en proposant une déclinaison découvrable de la SC dès 1982. L'exemplaire que nous avons ici dispose d'un turbo look usine (TLU), qui offre une touche sportive. Pour parvenir aux 204 chevaux, il a fallu opérer quelques modifications au célèbre Flat-6 dont l'origine remonte à 1974, ce qui a conduit à un nouveau taux de compression des pistons, un allumage revu et une injection Bosch K-Jetronic. En conséquence, l'utilisation du Sans plomb 98 est indispensable.

AA13 • Porsche 911 SC 3.0 204 '81AA13 • Porsche 911 SC 3.0 204 '81

À l'ancienne

Initialement prévue comme la dernière 911, la SC a finalement relancé la carrière de ce modèle. Porsche a su écouter les attentes de ses clients afin de réorienter sa gamme. Le Flat-6 continuera d'exister, contrairement au V8 de la 928 par exemple. Fort d'une cylindrée de 3.0 litres, il offre une sonorité caractéristique, typique de ce six-cylindres à plat. Un moteur attachant offrant 204 chevaux et des performances tout à fait honorables. Ce n'est pas une sportive pure, mais un bon compromis entre la voiture de tous les jours et celle pour aller sur circuit. S'agissant d'une 911 désormais catégorisée "ancienne", elle s'apprécie davantage pour l'art de vivre qu'elle distille plutôt que pour ses performances pures. Elle est cependant dynamique et ne manque pas de répondant. Son Flat-6 de trois litres procure de bonnes sensations et un bel agrément de conduite. C'est le genre de voiture qui s'apprécie pleinement sur les petites routes de campagne. Un plaisir à l'ancienne puisque la direction non assistée nécessite de la poigne. Mais quel plaisir !

AA13 • Porsche 911 SC 3.0 204 '81

Peut mieux faire

Avec un poids proche des 1,2 tonnes, la 911 SC de 204 chevaux est dans la bonne moyenne. Le moteur en porte-à-faux arrière peut causer quelques frayeurs. La parade consiste à ne pas aller à des vitesses trop élevés. Par rapport à une 911 moderne, le changement est radical... Mais pas déplaisant. À partir de 1981, il était possible d'opter, en option, pour une monte en 16 pouces, en lieu et place des 15 pouces. La tenue de route d'en trouve améliorée mais elle demeure perfectible. Les barres de torsion sont rigidifiées. Pas d'ABS, pas d'ESP. Il n'y a pas le droit à l'erreur et mieux vaut ne pas tenter de mettre la charrue avant les bœufs. Le freinage, assuré par quatre disques ventilés est bon sans être excellent. Mais globalement, l'ensemble est tout à fait correct et permet de prendre du plaisir à son volant, et c'est bien ce que l'on peut exiger d'une Porsche 911 !

AA13 • Porsche 911 SC 3.0 204 '81AA13 • Porsche 911 SC 3.0 204 '81

De plus en plus appréciée

Intercalée entre la 911 "classic", considérée comme la plus authentique et la 911 de type 964, plus aboutie techniquement, la 911 Type G n'a pas toujours eu la cote. Sans compter que ses pare-chocs à soufflets en ont rébuté plus d'un. Mais depuis quelques années, toutes les générations de 911 ont connu une croissance de leur cote. Et celle des Type G a presque doublé, pour s'établir désormais à près de 40 000 € pour un exemplaire en très bon état. C'est assez élevé mais nul doute qu'il s'agit là d'un investissement sûr puisque rien ne semble pouvoir arrêter ces augmentations ! De plus en plus appréciée, les Type G d'après 1976 ne sont pas trop sujettes à la rouille ce qui leur assure un bien meilleur vieillissement. À l'achat, il faut être très vigilant. Généralement échangées moins chères que les 911 Carrera 3.0 et 3.2 litres, les SC ont pu avoir été malmenées. Un bon état mécanique est indispensable tout comme un carnet d'entretien bien rempli. La consommation est approximativement de 12 litres aux 100 kilomètres, mais peut grimper bien au delà.

AA13 • Porsche 911 SC 3.0 204 '81

Le modèle charnière

La Porsche 911 SC aura été un modèle charnière, celui qui aura prouvé l'amour du public pour ce modèle. La Carrera 3.2, qui donnera suite à la SC connaîtra elle aussi un grand succès. Après 16 ans de carrière, la 911 Type G cède sa place à la 964. Jamais une 911 n'aura connu une carrière aussi longue. L'offre en occasion est donc relativement conséquente. 29 045 exemplaires de la SC en 204 chevaux auront été tirés, dont une bonne part pour le marché français. Mais attention à ne pas prendre la première venue. Commercialisée de 1980 à 1983, la SC de 204 chevaux est une voiture de 35 ans environ. Difficile à envisager pour une voiture du quotidien, elle n'en demeure pas moins une véritable voiture plaisir... Au prix fort !

AA13 • Porsche 911 SC 3.0 204 '81

Faut-il acheter une Porsche 911 SC ?

Si votre recherche concerne une 911 polyvalente, cette 911 SC n'est pas pour vous. Utilisable en ville, elle affiche une consommation élevée. Sur circuit, elle montre également ses limites à haute vitesse, ce qui rappelle que la belle est déjà ancienne. Néanmoins très attachante, elle constituera une parfaite voiture plaisir où vous prendrez plaisir à cruiser au son du célèbre Flat-6, ici dans sa version de 204 chevaux. Pour trouver la bonne occasion, prévoyez du temps, soyez exigeant et préférez-vous à devoir signer un chèque dont la somme serait près de deux fois supérieure à la cote d'il y a encore cinq ou dix ans. Mais la belle en vaut la peine... Et vous ne devriez pas perdre d'argent à la revente.

 

3 arguments 3 contre-arguments
Ligne
Performances
Modèle emblématique
Cote élevée
Consommation (SP98 impératif)
Comportement

Référence article : AA13 • Version 3.2


Commentaires